Si vous avez la chance de posséder un jardin, vous devez surement en profiter pleinement depuis l’arrivée des beaux jours : piscine, jardinage, salon de jardin, arbres fruitiers, etc. toutes les conditions sont réunies pour passer un agréable moment. Cependant, avez-vous pensé à l’assurer ? Eh oui, car en cas de pépins, votre assurance habitation ne couvrira pas tous les dégâts. Vous comprendrez pourquoi faut-il toujours penser à assurer son jardin en poursuivant cet article.

Une assurance habitation ne comprend pas forcément le jardin !

pourquoi faut il toujours assurer son jardin

Si vous êtes locataire ou propriétaire en copropriété, il est obligatoire de souscrire à une assurance habitation, afin de couvrir d’éventuels dégâts qui pourraient dégrader votre logement ou vos meubles. Dans la plupart des cas, elle comprend : votre responsabilité civile, mais également une garantie pour les catastrophes naturelles (tempête, inondation, incendie, etc.) ou les attentats et actes terroristes.

Cependant, l’assurance habitation ne prend pas toujours en compte votre jardin, qui lui aussi peut souffrir de ces dommages. Si vous avez passé tout votre printemps à planter des massifs de fleurs, vous serez bien déçu de ne pas avoir pensé à assurer votre jardin avant la tempête de la veille…

Afin de protéger votre jardin, vous pouvez souscrire à une extension d’assurance optionnelle : la garantie jardin.

Lors de la souscription d’une assurance jardin, quels éléments sont couverts ?

pourquoi faut il toujours assurer son jardin

La garantie jardin permet d’assurer l’ensemble de votre jardin : les végétaux, le mobilier, voire la piscine… En ajoutant cette option à votre contrat d’assurance habitation, vos biens intérieurs et extérieurs seront protégés et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles, même en pleine tempête. Pour vous donner une idée, voici les éléments sur lesquels s’applique la garantie jardin :

  • Les végétaux (plantations, arbres, etc.) ;
  • Le mobilier d’extérieur ;
  • Toutes vos installations (piscine, abris de jardin, carport etc.) qui sont ancrées dans le sol ou scellées à un mur ;
  • Les terrasses qui ne sont pas rattachées à votre logement ;
  • Les différents murs, autres que ceux de votre maison ou d’une dépendance (clôture, etc.) ;

Si vous faites un rapide calcul de vos investissements, vous vous rendrez vite compte que pour son jardin, s’assurer avec l’assurance habitation Groupama par exemple pourrait être très intéressant.

Et la piscine, est-elle comprise ?

pourquoi faut il toujours assurer son jardin

Chez certains assureurs, la piscine est comprise dans la garantie jardin, mais pas chez tous !

C’est pourquoi il est important de vérifier ce détail avec votre assureur. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours demander une extension de cette garantie, afin de couvrir votre piscine, qu’elle soit enterrée ou semi enterrée. Cependant, celle-ci est soumise à un certain nombre de règles. Par exemple, vous devez avoir un système de sécurité (alarme, barrières, etc.).

De plus, sachez que la loi est avec vous pour sa construction, car vous êtes protégé par la garantie décennale. Donc, l’assurance pour piscine est avant tout une garantie de responsabilité civile. Par exemple, si quelqu’un se blesse ou se noie, ou si vos équipements sont détruits à la suite de vandalismes, courts-circuits ou intempéries.

Dans quel cas un remboursement sera effectué ?

pourquoi faut il toujours assurer son jardin

En règle générale, toutes les compagnies d’assurance effectuent un remboursement dans les cas suivant :

  • Acte de vandalisme ;
  • Incendie ;
  • Catastrophe naturelle ou technologique (à condition qu’elle soit déclarée comme telle par un arrêté ministériel) ;
  • Un incident électrique ou la foudre sur les appareils électriques situés à l’extérieur ;
  • La chute d’un appareil aérien ;
  • Le choc d’un véhicule appartenant à un tiers ;
  • Le bris de serres.

Que faire en cas de dégât ?

Si un matin en vous levant (ou tout autre moment de la journée), vous découvrez des dégâts, vous devez procéder exactement comme vous l’auriez fait pour votre habitation. Vous devez monter un dossier complet et clair à adresser à votre assureur. Pour cela vous devez :

  • Dresser un inventaire complet des dégâts ;
  • Prendre des photos ;
  • Sécuriser votre jardin « comme une scène de crime » ;
  • Mettre à l’abri les objets qui n’ont pas été endommagés ;
  • Retrouver les différentes factures : achat de végétaux, d’objets ou de l’intervention d’un paysagiste ;
  • Et bien sûr, prévenir votre assureur.

Prévenez votre assureur le plus tôt possible, que ce soit par email, par téléphone ou dans votre espace personnel. Ainsi, votre dossier pourra être traité rapidement et s’il y a des réparations urgentes, il pourra faire le nécessaire pour dépêcher un prestataire.

Romain, jardinier passionné et en activité depuis de nombreuses années. Je vous propose de retrouver tous mes conseils en jardinage sur ce blog afin de vous aider à obtenir un jardin luxuriant et productif.