Vous cherchez à créer un havre de paix chez vous afin de pouvoir vous relaxer après vos dures journées de travail ? Vous avez un espace dans votre propriété que vous souhaitez aménager en jardin zen ? Dans cet article nous vous détaillons ce que sont ces jardins d’origine japonaise, et comment choisir vos plantes et mobiliers, enfin nous vous donnons quelques conseils clés pour réussir ce projet.

Qu’est-ce qu’un jardin zen ?

Cet espace associé à la méditation et à la relaxation est arrivé en Europe vers le XIXe siècle, mais est devenu très à la mode ces dernières années. Le principe est simple, il s’agit de créer un jardin harmonieux et naturel où l’on se connecte à sa spiritualité. Inspiré des jardins japonais, il est important de prendre en compte quelques éléments clés lorsque l’on s’attaque à l’aménagement de son jardin zen. Toutefois, il est également très nécessaire de s’approprier le projet et de créer un espace où l’on se sent bien.

L’aménagement d’un jardin japonais : comment fait-on ?

jardin zen

Cela peut paraitre contre-intuitif, car le jardin zen est un espace de détente, mais lors de sa conception il faut être rigoureux. Il est recommandé de commencer par créer un plan de l’aménagement de l’espace dont vous disposez. Pour cela, vous devrez choisir au préalable les plantes et mobiliers qui le constitueront.

Les plantes pour le jardin zen

Le jardin japonais est un espace où l’on souhaite trouver du calme et du repos. Il est donc important de choisir des plantes qui ne sont pas trop imposantes en taille et en couleur. Choisissez des plantes dont les couleurs de fleurs se marient et limitez les différents coloris afin de préserver l’harmonie. Des plantes structurantes comme le pin, le bouleau ou l’érable japonais sont parfaites pour faire les délimitations de votre jardin. Ajoutez quelques arbustes ou des bambous, que vous taillerez avec soin et qui vous permettront de mettre certains éléments en valeur. Dernière touche, mettez quelques plantes couvre-sol qui permettront de ne pas avoir une terre apparente, mais de la verdure tout au long du parcours.

Choisir son mobilier et ses accessoires de jardin zen

La principale clé de la réussite de son aménagement est d’opter pour des meubles ou accessoires aux matériaux naturels et au style épuré, comme vous en trouverez de très beaux sur Lazy Susan.

Là encore, le choix des couleurs est également important, optez pour des tons neutres qui favorisent le repos des yeux plutôt que pour des couleurs criardes. Un indispensable du jardin zen est le bassin aquatique que vous pouvez orner de quelques nénuphars. N’abusez pas sur la végétation, le bassin doit être simple et épuré. Vous pouvez créer des chemins avec des ardoises élégamment disposées, qui mèneraient à un banc en osier. Surtout, n’utilisez pas de meubles en plastique ou résine. Ajoutez quelques lanternes en bambou pour que le jardin japonais reste accueillant lorsque la nuit tombe.

Quelques conseils sur la manière d’aménager son jardin zen

Maintenant que vous savez quelles plantes et quels meubles privilégier, voici quelques pistes pour la création de votre jardin japonais.

Éviter les lignes droites

Laissez de côté vos éventuels réflexes qui recherchent la symétrie. Dans la conception d’un jardin zen, il faut rechercher une asymétrie harmonieuse. En ce sens, faites des chemins qui ondulent et sans bordures, évitez de centrer vos éléments et ne les mettez pas en miroirs.

Privilégier les chiffres impairs

Dans les croyances japonaises, on considère les chiffres impairs comme porteurs de bon augure et de positivisme. Il est donc essentiel de planifier son jardin avec des chiffres impairs. Ne mettez pas deux arbres côte à côte, mais faites plutôt un triangle. Les chiffres 3, 5 et 7 sont les plus appréciés

Opter pour la sobriété

Nous vous l’avons souvent répété dans cet article, nous vous l’avons déjà dit, le jardin zen doit avant tout être simple et sobre. N’abusez pas des accessoires tels que les lanternes, les ponts ou encore les cascades. Si votre espace est petit, choisissez un élément décoratif principal, mieux vaut en avoir peu. De même, les couleurs doivent être le plus naturelles possible, donnez plutôt dans le mat ou le brut que dans les couleurs vivent et vernies.

Espacer les éléments à mettre en valeur

Un peu dans la même idée que le conseil précédent, espacez suffisamment vos différents éléments de décoration. Que ce soit les plantes ou les accessoires, donnez-leur de l’espace. Vous verrez, cela ne fera que renforcer la mise en valeur de l’élément.

Choisir des matières naturelles

L’objectif du jardin zen c’est de rapprocher ses occupants de la nature. Inutile donc de charger l’espace avec beaucoup d’accessoires, a fortiori s’ils sont en matières synthétiques. Cela s’applique même si vous trouvez que la ressemblance avec l’objet naturel est très forte, il faut vraiment bannir les plastiques et autres résines. Choisissez quelques éléments clés et prenez le temps de les trouver en bois, en pierre, en bambou ou autre matière naturelle. L’idée est simple, votre création doit pouvoir retourner à l’état naturel sans laisser de trace.

Vous l’aurez compris, nature, asymétrie et simplicité sont au cœur de la conception d’un jardin zen. Réaliser le projet en lui-même doit vous procurer autant de plaisir que de l’arpenter une fois qu’il sera mis en place. Soyez donc soigneux, mais détendu. Le plus important, au-delà des conseils que nous vous avons procurés, c’est que vous vous sentiez relaxé et que le lieu soit propice au repos et à la méditation.

Romain, jardinier passionné et en activité depuis de nombreuses années. Je vous propose de retrouver tous mes conseils en jardinage sur ce blog afin de vous aider à obtenir un jardin luxuriant et productif.